SELECTION GHOTTA Tivi

BIOGRAPHIE - ESSENI

Elle fait partie de ces artistes qui nous font réaliser combien avions-nous tort de croire que seule une voix forte suffit pour définir le talent d’un artiste. Mais s’il y a par contre une chose sur laquelle nous serons tous d’accord, c’est le rôle quasiment indispensable que joue la détermination voire la passion dans la carriere d’un artiste et notamment de la chanson.

Beaucoup se sont fait connaitre à l’étranger avant de se laisser découvrir par leur compatriote sur leur terre d’origine. Mais ce ne sera pas le cas de «Esseni».

La jeune étoile de la musique togolaise reste convaincue que sa force et son inspiration ne sauraient être dissocier des réalités de son origine. Avec son obstination pour la réussite, Nini se lance dans une carrière musicale malgré les obstacles et les critiques - les plus dissuasives - et se dit aujourd’hui prête à tenir dans l’arène musicale.



Essenam Nini MISSIHOUN est née le 1er décembre 1983 à Lomé au Togo. Celle qui choisira plus tard ESSENI comme nom d’artiste a connu la musique même plus tôt que dans ses lointains souvenirs d’enfance. Si elle ose dire qu’elle est née avec la musique, c’est sans doute parce qu’elle va grandir aux côtés d’un grand père pianiste, compositeur de chansons à thématiques religieuses, d’une tante guitariste, l’une des rares femmes de son genre à l’époque et d’un oncle reconnu grand saxophoniste, lui, membre du  Tout Puissant OK JAZZ, l’orchestre mythique du grand FRANCO.



1991 : Le déclic



Esseni a 8 ans, elle n’est pas seulement amoureuse des mélodies et enivrée par les décibels de sa famille mais elle est également litteralement envoutée par le son et les images de la télévision. C’est alors qu’elle va découvrir sur son petit écran, une artiste de presque son âge, d’origine ivoirienne qui s‘appelait Belinda. Ce fut donc le déclic pour Esséni.

Elle commençe alors à interpréter les chansons de Bélinda dans le cadre de diverses manifestations festives notamment dans les collèges et autres établissements scolaires.

Mais cette passion sera mise en veilleuse pendant quelques années parce que comme la plupart des parents, la musique n’est qu’un loisir. Ils feront tout pour la placer plutôt sur le sentier des études, peu importe ce qu’elle en pense, pour eux, elle pourra faire de la musique plus tard si elle le desire encore, mais pas sans diplômes.



2001 : Le tremplin



L’an 2000 va sonner comme un renouveau dans le monde. Des barrieres seront écartées, des doutes dissipés, des envies et des besoins exprimés ou encore des passionnés vont aussi monter au créneau. Esséni est aussi emportée par cette vague qui n’épargne pas la musique et reprendra le chemin de la passion qui l’anime dès sa naissance.

Elle adhére à Evasion 2, l’un des meilleurs groupes de danse à l’époque au Togo . Elle en sera membre à part entière et y sera l’une des danseuses professionnelles pendant au moins 2 ans. Cette carrière de danseuse lui permis d’évoluer aux côtés de grands et talentueux artistes togolais à l’instar de la diva Fifi Rafiatou, Edith Fever, Santi Dorim, la regrettée Finiki et plus encore d’autres stars de la musique africaine tels Baily Spinto et le groupe Haïti Troubadours.



2011 : La passion

Cela fait bien d’années que la jeune artiste Esseni ne fait plus partie du groupe Evasion 2. La danse désormais derriere elle, Nini va consacrer cette période de pause non seulement aux études mais également à la réflexion en ce qui concerne son choix de carriere. Choix difficile pour la plupart des artistes ayant une formation non liée à la musique, elle va s’engager sur une pente plutôt raide.

Posez lui la question, elle vous répondra sans hésiter «Je veux chanter». Mais rassurez-vous, ce n’est pas sa seule ambition. Elle compte également se hisser au sommet de la pyramide professionelle dans un monde pas tout à fait aisé pour les femmes.

Esseni, aujourd’hui, veut vivre sa passion première qu’est la musique. Et si difficile lui était-il à l’époque notamment aussi faute de moyens, elle ne s’est tout de même pas abstenu de composer quelques textes. De l’amour, aux peines de coeur en passant par l’espoir, le courage, la foi... Esseni ajoute enfin de la mélodie à ses écrits. Elle chante sa vie, celle des autres, des réalités dans lesquelles chacun pourrait se reconnaitre avec une telle facilité d’expression de sorte que tous puissent chanter avec elle.

Esséni revient donc encore plus déterminée que jamais avec :



- Un premier single titré ANJO dans lequel elle partage une déception amoureuse qu’elle est parvenue à transformer en joie de vivre et en insouciance. Un arrangement signé Omar B et un clip vidéo réalisé par Poq industry de Kareem Malaïka en 2014

Lien »  

https://www.youtube.com/watch?v=hYL9I7Er838



- Un second single a été officiellement lancé le 1er juin 2015 et qui traite cette fois ci de sa foi en l’amour. Celle qui lui permet de témoigner à une moitié imaginaire qui lui a entre temps tourné le dos; qu’elle lui appartient toujours et qu’elle veut encore croire en leur idylle. C’EST FOU est donc le titre de cet opus que vous frédonnerai sans aucun doute dès la première écoute. 


https://www.youtube.com/watch?v=t5IY1-QEkto


-   Puis arriva le troisième single titré Gamelassou, ce qui signifie « ton heure de bonheur a sonné ». Pour cette occasion, l’artiste lança le concept du « sourire jaune » qui est une mode de vie qu’elle conseille à tous ceux qui aimeraient avoir un lendemain meilleur.
 

Aucun commentaire